Outils pour utilisateurs

Outils du site


nourrir_ses_animaux_de_facon_vegane

Nourrir ses animaux de façon végane


Infos


Nourrir nos compagnons non-humains de façon végétalienne est parfaitement possible et cela est même très bon pour eux vu ce que contiennent les croquettes carnées (déchets d'abattoirs). Il suffit de veiller à ce qu'ils reçoivent une alimentation équilibrée et contenant tous les nutriments dont ils ont besoin pour vivre en bonne santé.

Les chiens peuvent être très facilement végétaliens, certains sont même allergiques à la viande et présentent des symptômes tels que l'eczéma et des troubles du comportement. Les aliments préparés végétaliens (croquettes, patés) contiennent tout ce dont le chien a besoin. Si on le souhaite, et cela est préférable pour diversifier l'alimentation, on peut faire moitié croquettes/moitié alimentation fraîche (pâtes, riz, haricots verts, carottes…)

Les chats peuvent également être végétaliens si on veille a un apport suffisant en taurine, un acide aminé vital pour eux. La taurine est présente dans les aliments pour animaux sous forme synthétique. Elle est donc la même dans les aliments carnés que dans les aliments végétaliens. Les croquettes végétaliennes contiennent de la taurine et sont parfaitement équilibrées.

On entend souvent aussi que nourrir végétalien un animal à l'origine omnivore ou carnivore n'est pas naturel. Mais l'animal en lui même n'est pas naturel puisqu'il a été domestiqué, modifié par l'humain depuis des siècles. Et donner des croquettes végétaliennes n'est pas moins naturel que de donner des croquettes carnées. Dans les deux cas, ce ne sont pas des aliments qu'auraient mangé un chat sauvage ou un loup. Certains chats sont végétaliens depuis plus de 10 ans et ne souffrent d'aucune maladie liée au végétalisme.

Livre gratuit format PDF “les chiens végétaliens” de James O'heare http://www.behavetech.com/vegansdogsfrench.pdf


Alimentation végétalienne du chat


Les nutriments essentiels :

Les protéines, contenant les 11 acides aminés essentiels pour le chat : l’arginine, l’histidine, l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la taurine, la thréonine, le tryptophane, et la valine, ainsi que de l’azote. La L-Carnitine est synthétisée à partir de la lysine et la méthionine. Les lipides, dont l’acide linoléique et l’acide arachidonique qui sont les plus importants. Les vitamines hydrosolubles : vitamine A (rétinol), vitamine D (calciférol) et vitamine E (tocophérol). Le chat ne peut pas synthétiser la vitamine A à partir du béta-caroténe. Les vitamines liposolubles : vitamine B1 (thiamine), vitamine B2 (riboflavine), vitamine B3 (niacine), vitamine B6 (pyridoxine), vitamine B5 (acide panthoténique), vitamine B9 (acide folique), vitamine B12 (cobalamine), vitamine C (acide ascorbique), biotine et choline. Les minéraux : calcium, phosphore, magnésium, fer, cuivre, zinc, sélénium, potassium, sodium, chlorine et iode. Les glucides, utilisés par le foie et par le cerveau pour une énergie rapidement accessible, épargnant ainsi des protéines qui sont utilisés pour d’autres fonctions vitales. Tous ces nutriments peuvent se trouver dans des aliments d’origine végétale ou en supplémentation.

L’importance de la taurine

La taurine est un acide aminé contenant du soufre, présent en très petite quantité dans les végétaux. Les chats ne peuvent pas la synthétiser à partir de la cystéine et la méthionine, elle doit donc être supplémentée sous une forme synthétique (les croquettes carnées sont également supplémentées de façon synthétique). Une carence en taurine est caractérisée par : une atrophie généralisée de la rétine, des atteintes au développement du cortex visuel et du cervelet, cardiomyopathie dilatée et thromboembolisme. La croissance normale, les fonctions immunitaires et neurologiques dépendent toutes de niveaux adéquats en taurine.

L’alimentation végétalienne pour les chat doit contenir également des sources fiables des acides aminés méthionine, cystéine, lysine et arginine, ainsi que de l’acide arachidonique, de la vitamine A et les vitamines B qui sont très importants pour le chat et peu présents dans les végétaux.

Comparaison

Voici une comparaison entre l’analyse nutritionnelle des croquettes AMI CAT (en gras) et les recommandation de l’AFFCO :

Protéines… 26% (33,20%) Lipides …… 9% (11,19%) Calcium…. 0.6% (0,9%) Phosphore… 0.5% (0,8%) Fer… 80 mg/kg (80 mg/kg) Cuivre… 5 mg/kg (5 mg/kg) Manganèse…. 7.5 mg/kg (7,5 mg/kg) Zinc……. 75 mg/kg (maximum 2000 mg/kg) (75 mg/kg) Iode….. 0.35 mg/kg (0,40 mg/kg) Vitamine A… 5000 IU/kg (maximum 750,000 IU/kg) (19 000 IU/kg) Vitamine D… 500 IU/kg (maximum 10,000 IU/kg) (1 250 IU/kg) Vitamine E… 20 mg/kg (60 mg/kg) Thiamine/B1… 5 mg/kg (17 mg/kg) Riboflavine/B2… 4 mg/kg (5 mg/kg) Acide panthoténique/B5… 5 mg/kg (8 mg/kg) Pyridoxine/B6… 4 mg/kg (6 mg/kg) Biotine/H……. 0,07 mg/kg (0,10 mg/kg) Vitamine K……0,1 mg/kg (0,5 mg/kg) Acide folique/B9….0.8 mg/kg (1,2 mg/kg) Cobalamine/B12…0.022 mg/kg (0,025 mg/kg) Choline….. 2400 mg/kg (1 500 mg/kg) Taurine… 0.10% (0,15%) Acide linoléique..0,5% (4,35%) Comme tout changement d’alimentation, il est recommandé de faire une transition progressive. Les 2 premiers jours, 1 quart de la ration, 3éme et 4éme jour les 2 quarts, 5éme et 6éme jour, 3 quarts, puis le 7éme jour, la ration entière. Concernant les croquettes AMI CAT la dose recommandée par jour pour un chat de 3 à 5 kg est de 50 à 80g.


Alimentation végétalienne du chien


« Les chiens ont besoins de nutriments spécifiques, pas d’aliments spécifiques. » National Research Council. (1985). Nutrient Requirements of Dogs, National Academy Press : Washington. p. 3

Les nutriments essentiels

Les protéines, contenant les 10 acides aminés essentiels pour le chien : l’arginine, l’histidine, l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane, et la valine ainsi que de l’azote. Les lipides, dont l’acide linoléique (omega 6) et l’acide gras linoléique (omega 3) qui sont essentiels. Les vitamines hydrosolubles : vitamine B1 (thiamine), vitamine B2 (riboflavine), vitamine B3 (niacine), vitamine B6 (pyridoxine), vitamine B5 (acide panthoténique), vitamine B9 (folacine), vitamine B12 (cobalamine), vitamine C (acide ascorbique), , biotine et choline. Les vitamines liposolubles : vitamine A, vitamine D (calciférol), vitamine E (tocophérol) et vitamine K (phylloquinone) Les minéraux : calcium, phosphore, potassium, sodium, chlorure, magnésium, fer, cuivre, manganèse, sélénium, iodine, bore et chrome. Les glucides, utilisés par le foie et par le cerveau pour une énergie rapidement accessible, épargnant ainsi des protéines qui sont utilisés pour d’autres fonctions vitales. Tous ces nutriments peuvent se trouver dans des aliments d’origine végétale ou en supplémentation.

Une alimentation végétalienne, qu’elle soit sous forme de croquettes ou de repas « maison » peut parfaitement être équilibrée pour que le chien obtienne de bon taux de glucides, de protéines, de graisses, de vitamines etc. afin de vivre en bonne santé.

Le mythe des glucides

Il est souvent argumenté qu’un chien ne peut pas avoir une alimentation végétalienne car il ne peut pas digérer les glucides – ou hydrates de carbone – qui composent en grande partie les végétaux. En effet, contrairement aux humains, les chiens ne produisent pas d’amylase salivaire qui sert à cette digestion. Mais ils produisent de l’amylase pancréatique qui a la même fonction et leur permet de digérer les glucides dans le petit intestin.

Les glucides sont très utiles. Ils remplacent les protéines pour fournir de l’énergie rapidement, économisant ainsi les protéines qui ont d’autres fonctions importantes (comme la construction et le maintien des tissus corporels). Les glucides favorisent la santé gastro-intestinale et procurent d’importants éléments phytochimiques qui ne sont pas trouvables dans des ingrédients d’origine animale.

Comparaison

Voici une comparaison entre l’analyse nutritionnelle des croquettes AMI DOG (en gras) et les recommandation de l’AAFCO :

Protéines…………18% (24.50 %) Lipides…………..5% (12%) Calcium…………0.6% (maximum 2.5%) (1,29%) Phosphore………0.5% (maximum 1.6%) (0,75%) Potassium………0.6% (2,5 mg/kg) Sodium………….0.06% (0,12 mg/kg) Chlorure………..0.09% (2 500 mg/kg) Fer………………..80 mg/kg (maximum 3,000 mg/kg) (150 mg/kg) Cuivre…………..7.3 mg/kg (maximum 250 mg/kg) (20 mg/kg) Manganèse……5 mg/kg (35 mg/kg) Zinc……………..120 mg/kg (maximum 1000 mg/kg) (120 mg/kg) Vitamine A……5000 IU/kg (maximum 250,000 IU/kg) (18 000 IU/kg) Vitamine D……500 IU/kg (maximum 5000 IU/kg) (1 350 IU/kg) Vitamine E…….33 mg/kg (maximum 660 mg/kg) (265 mg/kg) Thiamine/B1….1 mg/kg (8 mg/kg) Riboflavine/B2…..2.2 mg/kg (14 mg/kg) Acide pantothénique/B5…..10 mg/kg (15 mg/kg) Acide folique/B9……0.18 mg/kg (1,30 mg/kg) Cobalamine/B12…..0.02 mg/kg (0,08 mg/kg) Comme pour tout changement alimentaire, il est recommandé de commencer par un quart, puis deux quarts, trois quarts et enfin la ration entière végétalienne, sur une durée d’une semaine (chaque étape durant 2 jours). Pour un chien de 30kg nourri avec AMI DOG, la dose journalière est de 420g.


Conseils pratiques


On ne devrait pas s’inquiéter si au tout début l’animal se contente d’inspecter la nourriture végé; la maintenir à proximité de l’ancienne nourriture suffit à ce qu’il fasse l’association mentale requise. Mixer finement la nourriture peut également s’avérer efficace, comme peut l’être l’ajout d’additifs odoriférants et savoureux, comme la levure alimentaire Red Star, les huiles végétales, les feuilles de nori (algues) et la spiruline. Réchauffer doucement la nourriture peut aussi faire son effet. Tout nourriture intouchée devrait être retirée, n’offrant à l’animal que de la nourriture fraîche.

Bien que le problème soit moindre que pour les chats, la patience et la persévérance peuvent être nécessaires lorsqu’il est question de changer d’alimentation. Dans les cas difficiles il peut se révéler d’abord nécessaire de priver l’animal de toute nourriture (ce qui n’inclut pas l’eau!) une journée durant. Cela va stimuler l’appétit du chien sans pour autant être nuisible à sa santé. Il peut être nécessaire de changer d’alimentation graduellement, par exemple en utilisant 90 % de l’ancienne nourriture et 10 % de la nouvelle pour quelques jours, puis de passer à 80 % et 20 % pour quelques jours de plus, laissant ainsi la transition vers une nouvelle alimentation s’opérer sur plusieurs semaines, ou même plus longtemps si nécessaire. Un changement en douceur peut être mieux accepté par l’animal dans les cas difficiles, et peut également permettre une transition appropriée des enzymes digestifs (autant qu’il est possible) ainsi qu’à la flore intestinale (bactéries), diminuant ainsi les risques de réactions gastro-intestinales telles que la diarrhée.

Afin d’aider les animaux dans leur phase transitoire, l’ail s’avère d’une grande aide. Elle nettoie l’organisme des chats et des chiens, ayant eu une alimentation très carnivore ou pour ceux souffrant d’arthrite. Elle stimule la digestion, les intestins et élimine les parasites. Il faut mélanger 3 gousses d’ail à chaque repas, selon la grosseur de l’animal.


Ou trouver des aliments Vegan pour chien et chat ?

Important


*A éviter : Les oignons crus pourraient causer l’oxydation des cellules rouges du sang et mener à l’anémie.

*Le chocolat peut aussi être toxique et même être fatal si consommé en grande quantité. Plusieurs animaux adorent le chocolat, cependant il contient un stimulant appelé théobromine, qui cause une hyper stimulation dans le corps de l’animal. Tous les systèmes du corps sont affectés par la théobromine, incluant le système cardiovasculaire, le système nerveux, ainsi que le système gastro-intestinal.

*La muscade et les raisins peuvent également être toxiques pour les chiens. La consommation de grandes quantités de raisins a été directement reliée à une faiblesse des reins.

*Éviter également la surconsommation de sel.

*Faites très attention à ne pas laisser les paquets de croquettes ouverts, car la taurine s'évaporera! Bien fermer hermétiquement le paquet.


nourrir_ses_animaux_de_facon_vegane.txt · Dernière modification: 2015/08/02 16:11 par mariejeanne